Ouvrages recommandés

La Guerre, mon père

Ouvrir une image agrandie Auteur : Marie Gatard
Edition : Bleu autour

Parution : Mars 2004

Jean Gatard est mort fusillé par les Allemands en 1942. Deux ans auparavant, sa famille avait quitté Casablanca où il était officier, pour rejoindre l'Auvergne. Dénoncé comme résistant, il est exécuté après avoir tenté de s'échapper. Dans La guerre, mon père, sa fille Marie ne rend pas hommage au héros mais fait revivre cet homme qui est tout simplement son père. Pour écrire ce récit, l’auteur a conservé le regard de l'enfant de dix ans qu'elle était alors, et qu'elle semble toujours être lorsqu'il est question de son père. Le récit est d'ailleurs écrit principalement au présent, comme si une part de sa vie s'était arrêtée là. Lorsque, par moments, Marie Gatard passe au passé, le lecteur en est comme choqué car la mort du père apparaît alors dans toute sa brutalité.

Rien ne pourra consoler Marie Gatard et surtout pas Dieu qui «s'est échappé le matin de (s)a première communion, le matin de l'évasion manquée». Loin de vouloir rendre son récit romanesque, elle s'appuie sur des témoignages de résistants et les notes que son père a laissées.

Le livre se poursuit après 1942 : Paris, les alertes, les tickets de rationnement puis la Libération, les femmes tondues, les héros morts pour la patrie. L’écrivain retranscrit alors exactement ses sentiments d'enfant comme sa pudeur qui la retient de pleurer en public. «Une dame d'âge (...) rapporte-t-elle trouva même que j'avais l’oeil par trop sec (...) Cette femme de devoir se mit en devoir de me faire faire le mien». Elle n'a pas oublié non plus les propos des adultes orgueilleux de l'héroïsme des autres. «On me tapotait la joue : «Tu dois être fière» (...) Des années plus tard le président de la République, au cours d'une envolée, ira jusqu'à remercier les orphelins de cette guerre. Que de dents serrées». Qu'importe pour elle que son papa soit un héros. Il est mort voilà tout. Et il lui est insupportable que l'Histoire le récupère. Contre notre tendance à la rendre abstraite avec des héros et des traîtres, des bons et des mauvais, La guerre, mon père rappelle justement que l'Histoire a aussi bouleversé puis ignoré dans ses livres des millions de destins individuels. --Ariane Charton-- -- Urbuz.com

> Acheter : www.fnac.com | www.amazon.fr

 

D'une guerre... l'autre... Combats de femmes

Ouvrir une image agrandieAuteur : Marie Gatard (Auteur) - Fabienne Mercier-Bernadet
Edition : Esprit Du Livre Eds

Parution : Mars 2009

Un hommage aux femmes combattantes que l’Histoire a oubliées, engagées dans les armées nationales ou au service de causes humanitaires... La nature des conflits a changé avec la Grande Guerre, à la fois parce que la mobilisation des pays a été presque totale et que les progrès technologiques ont permis de mettre en œuvre de nouveaux moyens. Dans cet immense drame que représente cette guerre pour l’Europe, les femmes ont subi leur part de souffrance et de peine, qu’elles soient infirmières, automobilistes de l’armée française ou encore au service de l’industrie de guerre. Elles auront un rôle croissant dans les conflits qui vont suivre, de la deuxième guerre mondiale à nos jours (Balkans,Afrique, Liban...), en passant par l’Indochine, l’Algérie, où on les retrouve résistantes, infirmières, médecins,ambulancières, parachutistes, agents de renseignement, reporters de guerre ou encore femmes de réconfort. Leur présence sur les théâtres d’opérations n’est plus une anomalie. Il n’est qu’à voir les campagnes de recrutement de l’armée pour s’en convaincre ! Elles n’hésitent plus à entrer en guerre, que ce soit au sein d’armées nationales ou au service de causes humanitaires comme Marguerite Barankitse, au Rwanda.

Gros plan sur certaines d’entre elles que l’Histoire a oubliées.Marie Gatard est journaliste, auteur de La Pierre qui parle (L’Esprit du livre) et du Livre d’or de l’ASSDN consacré au Mémorial de Ramatuelle (agents secrets tombés pendant la 2eguerre mondiale). Fabienne Mercier-Bernadet est docteur en histoire et spécialiste des questions de défense.

> Acheter : www.fnac.com

 

Diocèse de Nice : Histoire et identités d'une terre de contrastes

Auteur : Collectif
Edition : Du Signe Eds

Parution : Novembre 2015

Paru en novembre 2015, sous la direction de Gilles Bouis, archiviste diocésain, l'ouvrage a nécessité la collaboration de 14 auteurs ainsi que les compétences d’un cartographe et d’un photographe professionnel pendant plus de deux années. Ce livre de 300 pages parcourt les dix sept siècles d’histoire qui séparent les premières communautés chrétiennes de l’Antiquité tardive du Synode diocésain de 2009.

Le Réseau Marcel trouve sa place en page 227.

> Acheter : www.fnac.com

 

D'où venir ?

Auteur : Marie Gatard
Edition : Le Nouvel Athanor

Parution : 1er juillet 2015

Marie Gatard est l'auteure de plusieurs livres (dont certains sont mentionnés dans la rubrique Autres ouvrages de notre site), de pièces de théâtres jouées à Paris, Londres ou Lisbonne et diffusées également sur France Culture. Journaliste, éditeur, écrivain et lauréate de l’Académie de Médecine, elle collabora à différents journaux parisiens dont Paris-Match (1954-1963), Le Point, Le Monde de l’Education, France-Soir, Marie-Claire, Synthèses. Elle fut également rédactrice en chef, de deux revues scientifiques : l’hebdomadaire d’actualitémédicale La Semaine des hôpitaux-Informations ainsi que Biofutur, premier journal européen de biotechnologie.

> Acheter : www.fnac.com | www.amazon.fr