Les Justes

En 1953, la Knesset (Assemblée Législative de l'État d'Israël) créé, à Jérusalem, le Mémorial de Yad Vashem consacré aux victimes de la Shoah. Parallèlement, elle souhaite rendre hommage aux "Justes parmi les Nations" qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs. Le titre de Juste est décerné au nom de l'État d'Israël par le Mémorial de Yad Vashem.

Beaucoup d'anonymes dont nous ignorerons à jamais le nom aidèrent le Réseau Marcel. Quelques-uns ont pu être honorés et recevoir la médaille des justes.

Liste des justes et date d'attribution

BLAIN Michel (Nice)

Prêtre, aumonier de l'école de Don Bosco

1999

CHOPIN Joséphine (Nice)

Religieuse, directrice d'un établissement pour jeunes filles parallèle à celui du père Vincent Siméoni

1997

COLLATO Henri

Tailleur

2005

COLLATO Berthe

Épouse de Henri COLLATO

2005

ÉVRARD Ida (Nice)

 

1994

ÉVRARD Edmond (Nice)

Pasteur de la communauté baptiste de Nice, conseiller de la colonie de l'Armée du Salut au Chambon, en liaison étroite avec les réseaux juifs

1994

ÉVRARD Daniel (Nice)

18 ans, fils de Edmond et Ida, conseiller de la colonie de l'Armée du Salut au Chambon

1994

ÉVRARD Louis (Nice)

16 ans, fils de Edmond et Ida, conseiller de la colonie de l'Armée du Salut au Chambon

1994

FORT Germaine et Alban (Cannes)

Catholiques fondateurs d'un établissement pour enfants orphelins ou sans foyer, "Le Rayon de Soleil"

1985

GAGNIER Pierre

Pasteur de l'Église Réformée de Nice

2012

GAGNIER Hélène

Épouse du Pasteur Gagnier

2012

RÉMOND Paul (Nice)

Evèque de Nice dont on connait l'implication dans le réseau Marcel

1991

Rose (Nice)

Religieuse, couvent des Clarisses

1991

ROUS Jeanne (Nice)

 

2004

ROUS Jean (Nice)

Employé de bureau EDF, invalide de la guerre 1914-1918

2004

SIMÉONI Vincent (Nice)

Religieux, supérieur de l'institution Saint-Jean Bosco, de l'ordre Salésien, directeur de l'internat de jeunes garçons

1997